Blog

Rechercher

Nouvelles méthodes de travail et bureaux : trois pistes d’adaptation

Dernière mise à jour : 25 juil.

De l’évolution des méthodes de travail aux nouvelles exigences des salariés, les bureaux ont besoin de s’adapter pour assurer bien-être et satisfaction et maximiser ainsi la productivité. Les solutions sont nombreuses, souvent simples à mettre en œuvre. Voici trois axes d’amélioration.

Luminaires et plantes vertes : quand des « petits détails » font la différence

Ce n’est plus à démontrer : les vertus des plantes d’intérieur sont nombreuses. Elles favorisent la concentration et boostent la motivation. En végétalisant l’espace de travail, vous jouez sur plusieurs facteurs : réduction des symptômes neuropsychologiques, baisse du stress, amélioration de la qualité de l’air, absorption des bruits et des nuisances sonores, stimulation de la créativité. De plus, le simple fait de s’occuper d’une plante peut aider à créer un lien affectif avec le bureau et s’approprier ce lieu, comme un espace de vie.

Le second aspect facile à changer pour améliorer la qualité de vie au bureau concerne l’éclairage. Les LED sont arrivées en remplacement des traditionnels plafonniers à tubes fluorescents, ce qui représente déjà une amélioration, les niveaux d’éclairement étant un peu plus proche de ceux recommandés par l’AFE (Association Française de l’Éclairage).

Mais ce n’est pas suffisant. Si on souhaite agir sur la productivité, certains luminaires sont aussi étudiés pour stimuler nos organismes et recréer le cycle naturel d’une journée en pleine air, en offrant la meilleure qualité de lumière possible. De plus, selon l’activité des collaborateurs et le temps passé sur écran, il faudra adapter la quantité de lumière (l’excès n’est pas meilleur que le manque), favoriser des luminaires basse luminance, ne provoquant pas d’éblouissement et ne déformant pas les couleurs des surfaces éclairées. L’idéal est généralement de mixer éclairage direct (10-20%) et indirect (80-90%), pour créer une ambiance lumineuse et une puissance d’éclairage propice au travail sur écran.

Bien être et acoustique au bureau

Espace de travail, espace de vie, espace collaboratif

Plus qu’un lieu de travail, les salariés d’aujourd’hui exigent un espace propice à la collaboration, avec plus de flexibilité ou d’autonomie. Aussi, l’aménagement des bureaux doit se faire de façon construite, tout en impliquant les principaux concernés. Les tendances vont et viennent mais l’impact de l’espace sur le bien-être des employés reste.

Pour favoriser la collaboration, il faut tout d’abord veiller à la fluidité des déplacements, notamment en évitant les espaces trop encombrés. Il faut ensuite chercher un équilibre idéal entre open space et bureau fermé. C’est-à-dire combiner des espaces ouverts sans cloisons et des espaces fermés comme des petites cabines individuelles pour téléphoner ou se concentrer, des salles de réunion, etc.

De plus, il ne faut pas oublier de prévoir des espaces communs de détente et/ou un espace cafétéria/cantine. En particulier pour favoriser une distinction claire entre espaces communs et espaces de travail. Et cela reste un excellent moyen de favoriser la collaboration, tout en demeurant souvent peu onéreux et en favorisant le bien-être.

Enfin, une petite astuce : si vous manquez d’espace, les grandes tables communes peuvent être une solution adaptée. Elles favorisent la collaboration, permettent de travailler en groupe, d’échanger et de discuter.

Le bruit en open space n’est pas une fatalité 

Traitement acoustique open space - Sileopta

Des espaces de travail ouverts demandent aussi de ne pas négliger les questions acoustiques. Il est donc essentiel de développer une politique d’entreprise de gestion du bruit. Cela se traduit notamment par la mise en place de règles simples comme le respect du silence, un volume de voix modéré, la mise en mode vibreur de son téléphone ou encore la prise d’un appel personnel à l’extérieur du bureau. Elles peuvent être un bon début pour réduire le bruit en open space et favoriser la concentration de tous.

Mais cela ne suffit pas. Il faut aussi adapter ses locaux à la gestion du bruit avec notamment la mise en place de solutions acoustiques comme des cloisons séparatives, des panneaux privatifs acoustiques, des dalles murales, etc.

Les solutions pour améliorer le bien-être au bureau sont donc nombreuses. Et peuvent être mises en place de manière progressive. Pour cela, il est souvent judicieux de faire appel à un professionnel de l’aménagement et de l’acoustique en milieu tertiaire, qui saura déterminer la solution la plus adaptée à chaque problématique et à chaque espace.